Galerie didactique
Prˇcˇdent Accueil Suivante

Accueil | Pages techniques
 
 
Préparation à la prise de vue
 
Le cadrage
 
 
c
 
1974 - Les yeux de Sibiu (détail d’un toit, prise de vue sur film argentique).
 
 

« Le peintre compose, le photographe, lui, cadre. » Cette citation de A. Thévenet souligne une différence fondamentale entre la photographie et la peinture. Le cadrage (l'un des premiers critères de qualité d'une photo) en limitant une fraction choisie du champ visuel du photographe détermine en grande partie la composition photographique. Tandis qu’avec les films inversibles, le cadrage initial de la prise de vue est définitif, avec les films négatifs, il peut par contre être corrigé au moment du tirage. Ainsi, c'est lors de cette dernière phase du processus photographique que la photo ci-dessus a été recadrée à partir de l'image du négatif (6 x 6) projetée sur le plateau de l'agrandisseur.

Il ne faut pas pour autant négliger le cadrage à la prise de vue qui doit être optimum aussi bien en photographie argentique que numérique. Plus précisément, l'opérateur avant de déclencher, doit choisir entre un cadrage horizontal (souvent préféré car s'adaptant mieux à la vision humaine) ou un cadrage vertical et s'il opère en 6 x 6, anticiper le recadrage probable en chambre noire lors du tirage. Par ailleurs, selon sa sensibilité artistique et la signification du sujet traité, il a le choix entre un cadrage large ou un cadrage serré. En général, le cadrage avant la prise de vue est l'une des premières expériences que le photographe acquiert. Notons enfin que le recadrage est une opération aisée et habituelle en photographie numérique.

 
 
Copyright © Claude Bouchot