Photographe, le plus beau métier du monde !
 
 
Accueil | Pages techniques
 
 
Traitement des films noir et blanc d'usage courant
 
Les avantages du développement en révélateur dilué
 
 

Le développement d'un film dans un révélateur dilué entraîne de nombreux avantages que l'on ne souligne pas suffisamment. Il est curieux de constater que beaucoup de photographes – à la fin de l'ère argentique – ne développent jamais en révélateur dilué, habitude ne pouvant être justifiée que par les temps de développement un peu plus longs avec dilution et par le manque d'informations concernant ces temps de développement mais si certains fournisseurs ne font pas apparaître dans leurs feuillets techniques les temps pour différentes dilutions de leurs révélateurs, il suffit de les déterminer au moyen de quelques essais.

Passons donc en revue les différents avantages du développement en révélateur dilué en considérant bien sûr un travail courant sachant que certains travaux de recherche peuvent exiger des conditions de développement précises :

 

– Le révélateur dilué est à usage unique, ce qui garantit des résultats réguliers.

– Le temps de développement plus long autorise une certaine tolérance de développement.

– Augmentation de la définition.

– Effet compensateur (ralentissement du développement des hautes lumières et accentuation des détails dans les ombres) bénéfique surtout lorsque le contraste est élevé à la prise de vue.

– Pour une surface exposée uniformément, plus grande uniformité de développement.

– Pas de perte de sensibilité de l'émulsion par rapport au développement sans dilution.

– Lorsqu'on utilise de petites cuves à spirales, la dilution de la solution de révélateur (qui se fait immédiatement avant l'emploi) permet de traiter un plus grand nombre de films par unité de conditionnement du révélateur d'où économie de ce dernier et moindre pollution. C'est ainsi par exemple qu'une dose de 600 ml de Perceptol (révélateur Ilford) permet de traiter 2 à 3 bobines 120 alors qu'une dilution 1 + 3 à partir de cette même dose permet d'en traiter 8 dans une cuve de 300 ml.

– Possibilité d'obtenir la température de développement souhaitée en quelques secondes ; il suffit de choisir adéquatement la température de la fraction d'eau destinée à diluer la solution de révélateur.

 
Tels sont les principaux arguments en faveur de la dilution des révélateurs, point pouvant paraître mineur si l'on considère l'ensemble du processus photographique mais qui néanmoins contribue à la simplification du travail tout en augmentant les chances de succès au labo photo.
 
 
A suivre :

Détermination du temps de développement
 
 
Copyright © Claude Bouchot